Home | Association | D | F

Journées philosophiques de Bienne 2003 — Compte rendu

philotage_opt03.jpg

 

Près de 300 personnes ont participé aux deuxièmes Journées philosophiques de Bienne, consacrées au thème suivant: "Qu'est-ce qui est beau? Art et philosophie". Cette deuxième édition a rencontré un joli succès selon les organisateurs, succès qui montre que les Journées philosophiques de Bienne constituent un rendez-vous bien ancré dans la vie culturelle de la Suisse.

Un remarquable concert d'orgue donné par l'organiste schaffhousois Peter Leu, ainsi que des représentations cinématographiques, théâtrales, littéraires et d'arts plastiques sont venues étoffer et enrichir le thème philosophique central de cette édition: "Qu'est-ce qui est beau?". Ces représentations ont selon toute évidence contribué à donner à ces Journées une dimension plus festive. Le podium de discussion du dimanche, qui connut une fréquentation remarquable au Centre PasquArt, était dirigé par le philosophe fribourgeois Gianfranco Soldati et fut agrémenté d'une performance de l'artiste de Granges, Victorine Müller. "Le beau ne joue plus aucun rôle dans l'art!" est l'une des conclusions tirées par les intervenants au terme de ce podium, à quoi il faut ajouter l'enseignement suivant: "La formation à la perception est la caractéristique la plus remarquable de l'art!"

L'église et le théâtre de la vieille ville de Bienne, ainsi que le Centre PasquArt se sont avéré des lieux particulièrement propices à cette manifestation; leur choix traduit par ailleurs la bonne collaboration entre les différents organismes culturels de la ville de Bienne. L'objectif des organisateurs de sortir la philosophie des salles de cours et de l'amener aux gens fut en tous points atteint si l'on considère les nombreuses discussions informelles entre les artistes et les philosophes de Suisse, d'Allemagne et de France, et le public, discussions qui se déroulèrent dans l'atmosphère détendue de plusieurs cafés philosophiques organisés le vendredi et le samedi.